Morillonmitrophora semiliberaMerci à Francisco pour ces superbes photos d'un morillon, réalisés à une semaine d'intervalle.

Morillon

MorillonLe morillon (mitrophora semilibera), est entré officiellement dans le clan des morilles en 2018, ce qui n'était pas le cas auparavant où il était juste considéré comme une espèce à part entière s'en approchant. On a donc aujourd'hui aussi le droit de nommer le morillon, morille.

Le biotope du morillon est similaire à celui de la morille blonde ou ronde, avec peut-être une préférence pour des terrains encore plus humides, voir détrempés, ou innondés. Il se plait sur terrain calcaire, en symbiose avec des feuillus identiques (frênes, noisetiers, arbres fruitiers), dans les parcs, sentiers, bords de rivières, haies. La plupart du temps en compagnie de la ficaire fausse-renoncule.

C'est un très bon comestible, légèrement moins coté que les autres morilles, mais cela plus en raison de sa petite taille que pour son goût, il faudrait donc être bien difficile pour ne pas s'y intéresser.

Morillons  
Morillon Morillon
Horst / CC BY-SA Lebrac / CC BY-SA

Sur les deux photos on distingue bien que le bas du chapeau est libre, non soudé au pied

Des confusions pourront être faites avec la verpe de bohème ou la verpe conique, moins intéressantes niveau goût mais deux espèces cependant comestibles. Et la couleur de son chapeau brun noirâtre avec la morille conique.

morillon
Abaddon1337 / CC BY-SA
Coupe d'un morillon
Bresadola, Giacomo / Public domain

Pour lever tout doute, on aura recours à une coupe transversale (voyez ci dessus), on verra alors que le chapeau n'est attaché au pied que jusqu'à mi hauteur, d'où l'adjectif de Mitrophora semilibera, qui veut dire chapeau semi libre.