Trompettes de la mort


Par Jean-Pol GRANDMONT (Photographie personnelle) [GFDL ou CC-BY-3.0], via Wikimedia

Par Lebrac (Travail personnel) [GFDL], via Wikimedia Commons

2011-11-20_Craterellus_cornucopioides_ (L.) _Pers_183522.jpg: Cette image a été créée par l'utilisateur John Kirkpatrick (natashadak) à Mushroom Observer, une source pour mycologique images.Vous pouvez contacter l'utilisateur ici.derivative: Ak ccm (d) [ CC-BY-SA-3.0 ], site Wikimedia Commons

Certainement assez peu engageantes de prime abord, de part leur couleur noirâtre, et leur nom pour le moins particulier, les trompettes de la mort sont des succulents champignons comestibles, qui n'ont rien à envier aux autres espèces de la famille des craterelles, tout aussi connues, comme les très estimées et courues chanterelles ou autres girolles, dont les saveurs ravissent les connaisseurs et les fins gourmets. Facilement identifiable, notamment grâce à sa forme évasée en trompette creuse et aux bords très irréguliers, sa palette de couleurs pourra varier du gris clair à foncé, en passant par du gris aux reflets bleutés, jusqu'aux noire lorsqu'elle est encore jeune. C'est un champignon de taille assez modeste, qui s'élèvera rarement au dessus des douze centimètres, vous pourrez commencer à trouver des trompettes de la mort, dès la fin de l'été, si les pluies ont étaient précoces, et jusqu'à la fin de l'hiver, avant que n'interviennent les premières gelées matinales. Elles aiment les sols étant ombragés et humides, couramment recouverts de feuilles de charmes, de hêtres et autres chênes, où elles poussent parfois en formant de belles grappes ou touffes, de plusieurs individus, vous pourrez ainsi en trouver énormément sur un seul endroit. Il n'y a guère de suspiscion ou peur à avoir de les confondre avec des espèces toxiques, car mise à part deux autres autres représentants de la famille à qui elle ressemble, mais qui sont eux aussi bons à consommer, elle se différenciera donc parfaitement des mauvais. Comme pour toutes autres cueillettes, pensez à vous prémunir à l'avance d'un couteau à champignons ou même classique mais bien coupant, afin de laisser en place le précieux mycélium qui permettra à l'espèce, de perdurer dans les années. De nature assez fragiles, il faudra rincer vos trompettes de la mort très rapidement sous un filet d'eau ou leurs donner un simple petit coup de brossette, avant de passer à leurs conservation, qui pourra se faire soit par déshydratation, surgélation ou d'autres techniques comme la stérilisation en bocaux, qui sera à faire cependant en prenant les précautions qui s'imposent, pour éviter notament, tous risques liés aux intoxications alimentaires, du à de mauvaises manipulations de cette technique assez particulière, pour conserver les champignons. Pour les consommer, vous allez devoir les cuisiner de façon correcte, en préférant toujours les sauces à base de crème fraîche liquide, qui sauront au mieux préserver leur textures, mais encore et aussi développer tous leurs arômes. Accompagnez  ensuite, avec vos viandres rôtis ou grillées, et régaler-vous.