Le cèpe de Bordeaux

Nous allons ouvrir une page des plus agréable en bouche, car nous nos intéressons à présent au cèpe, mais pas n'importe lequel, car c'est une très grande famille, nommée Boletus à laquel il appartient, et dont fait aussi partie le bolet commun, qui ce dernier de son côté, ne possède que peu de valeur au niveau du goût.

Notre élu de la page, est donc celui qui trône en tête de la famille, le célèbre cèpe de bordeaux, celui dont l'arôme convoité ne peut être surclassé que par la divine morille. Il s'accoutumera avec tous les mets, qu'il parfumera délicieusement. Vous pourrez le ramasser, les années où il aura plut au bon moment, dès la mi Août, et jusqu'aux frimas de l'hiver, dans les forêts et sous-bois bien ombragés, du centre au nord de la France, dont il apprécie grandement le climat tempéré. Il assez facilement reconnaissable, notamment grâce à la mousse à l'aspect d'éponge aux spores très serrés, et aux couleurs blanches à blancs cassés très carastéristique, qui remplace chez les cèpes, les lamelles des autres espèces de champignon. Le pieds sera de la même couleur que la mousse, quand au chapeau, il arborera des teintes d'ocres clairs à brun foncée. Il se différencie aussi par sa massivité général dès le plus jeune âge, et peut devenir énorme, tout en concervant la robustesse des débuts.

Cèpe de Bordeaux
le meilleur de la famille, le cèpe de Bordeaux

Par Wawnelid (Travail personnel) [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons